Mon enfant différent: ma maternité challengée

by Loriane
2 comments

Je vous ai déjà parlé à demi-mots (ici et ) de la différence de mon petit dernier, Coco.
L’une des raisons pour lesquelles je n’en parle pas plus précisément est que le diagnostic n’est pas posé. L’autre raison est que je ne suis pas forcément à l’aise avec, mais j’y travaille. Après tout, cela fait partie de notre quotidien.

Nicholle Kobi

Tit n’amour est né le 7 décembre 2010. Ici dans le Nord c’était un hiver très froid, je n’avais jamais vu autant de neige ailleurs que dans les films. Et je n’ai d’ailleurs plus jamais revu un manteau blanc si épais. Je n’avais que 21 ans, j’étais encore étudiante, et malgré les nuits difficiles et les dents sorties en plein milieu de la période de partiels, le fait d’avoir à jongler avec mes études et la nouveauté de ceci, ça n’a jamais vraiment été difficile d’être sa maman.

Depuis qu’on a réalisé que Coco était différent, tout a changé, tout a été chamboulé. Evidemment. Mais ce que je ressens très fort, presque dans mes entrailles, c’est que ma maternité est comme mise au défi. Comme si la vie me disait “Miss Dada, tu as voulu être mère encore, très bien. Tu l’as eu ton bébé, mais cette fois ce ne sera pas aussi facile que la première”.

Comment être une bonne mère quand on se demande qu’est ce qui fait que son enfant n’est pas comme les autres? Quand on voit les autres être mères plus simplement, être mères plus logiquement, plus naturellement?
Entre la culpabilité, les doutes sur son avenir proche et lointain, la nécessité de maintenir un équilibre entre mes deux enfants et leurs sensibilités et besoins spécifiques, c’est tous les jours que je vois ma maternité challengée. Etre une bonne mère, ou au moins une mère acceptable, ou en tout cas une mère simplement.
Aimer et accepter mon enfant comme il est, pas comme j’aimerais qu’il soit. ça aussi en soit c’est un défi. L’encadrer et l’aider au mieux à grandir et à gagner au maximum en autonomie c’en est un autre.

En écrivant ces mots je me rends bien compte que les défis jonchent le parcours de toutes les mères, peut-être que certaines sont plus aidées, ou ont des enfants à caractères plus ou moins affirmés, avec ou non des besoins particuliers…
Ma maternité est challengée mais je ne suis certainement pas la seule dans ce cas.

Alors à moi, et à toutes les mamans d’enfants différents, beaucoup de force, et surtout beaucoup d’amour.
De l’amour en abondance, comme moteur de notre aventure maternelle si particulière.

Vous aimerez aussi

2 comments

Sheily 24 septembre 2018 - 13 h 11 min

Et je suis certaine qu'il ne manque pas d'amour cet enfant !

Reply
Dada 24 septembre 2018 - 13 h 11 min

<3

Reply

Leave a Comment