La question se pose en permanence, sauf pour les locsées à ce que j’ai constaté ( cf les commentaires de certaines qui n’ont par chance eu aucune remarque sur leurs lianes) :

    « comment me coiffer pour aller travailler? »

    Tant et si bien que de nombreuses pages facebook et autres blogs se penchent sur la question.

    POURQUOI?

    Je dirais que c’est le sempiternel problème du dictat de la beauté occidentale qui revient sur le tapis. Est-ce que les filles aux cheveux naturellement lisses ou légèrement ondulés se posent cette question? Peut-être oui mais pas de manière aussi existentielle! Il leur suffit de les laisser tel quels ou de les remonter en queue de cheval ou en chignon.

    Il y a toujours l’idée que les cheveux afro ne font pas professionnel.

    Il y a des coiffures très simples et « pro » réalisables sur cheveux crêpus. Déjà vous pouvez mettre des rajouts. Sinon, dépendemment de la longueur que vous avez, et aussi du milieu dans lequel vous travaillez, plusieurs choix s’offrent à vous:

    Cheveux courts: TWA (teenie-weenie afro un simple afro court), des torsades, des tresses collées…
    Cheveux longs: chignons travaillés, vanilles…

    Et j’en passe, sans oublier de miser sur les accessoires, surtout les bandeaux. Tout ça pour dire que les coiffures n’ont de limites que notre imagination, et oui, même dans un cabinet d’avocats.

    EN CE QUI ME CONCERNE:

    J’avoue que je me posais moi-même la question avant de commencer mon stage, et que je craignais la réaction de mon « employeur » à ma coupe. Si j’ai opté pour des rajouts, c’est surtout à cause de mon problème de casse, car vue ma longueur, je n’aurais pas eu à craindre que ma touffe fasse trop « sauvage ». Même sur la question des rajouts, une amie métisse m’a conseillé le lisse. Je n’avais pas envie de lisse, car rien ne dit que le lisse est la norme.

    Voilà ma tête frisée du moment et ça passe crème 🙂
    5 comments
    0 FacebookTwitterPinterestEmail
orema podcast
Ecouter le podcast
Mama corner
Association Kera